Ce mardi soir (9 février), Forum sur RSR La 1ère ouvre l'antenne aux auditeurs et attend vos contributions sur ce forum.


Christophe Darbellay, le président PDC, et Christian Levrat, le président des socialistes,
 répondront à vos questions, remarques et points de vue sur l'abaissement du taux de conversion, 
soumis au peuple le 7 mars prochain.


Pour intervenir par téléphone, appelez le 021 318 16 16 à partir de 18 heures.

Notre dossier sur les votations fédérales du 7 mars 2010.

(0% d'intérêt)

les tables evk

Pour information Monsieur Darbellay, le dernier calcul des tables EVK date de 2000. Depuis il n'y a plus eu de calcul. Ne croyez-vous pas qu'un nouveau calcul devrait être réalisé pour justifier l'allongement de la durée de vie?

Voir tous les commentaires (1)
(50% d'intérêt)

Aucune raison objective de diminuer encore les rentes!

Je ne suis pas de gauche, mais je vais voter contre cette révision. D'un point de vue actuariel, il n'y a aucune raison de diminuer encore (!) le taux de conversion. La campagne du oui est payée par les assurances, de même que les partis politiques qui la soutiennent. Moralement, c'est limite. Cela pose la question du financement des partis politiques en Suisse. De plus, si j'avais encore des doutes, les propos peu clairs et hypocrites de Darbellay ont fini de me convaincre de voter non!

(0% d'intérêt)

age de la retraite

Au lieu d'appauvrir les retraités ou de charger les jeunes actifs, pourquoi ne pas rallonger de quelques mois l'âge de la retraite pour tous?

(16.67% d'intérêt)

"bon à savoir, un journal qui fait de la politique maintenant"

Et que dire des assurances qui achètent les politiques? Il est beaucoup trop technique, Monsieur Levrat...on ne comprends pas grand chose.

(25% d'intérêt)

3ème pilier - 2ème pilier

Comment se fait-il que pour tout placement en 3ème pilier, n importe quel assureur vous offre des rendements entre 5 et 10 fois supérieur par franc payé!! Qui vole qui?

(50% d'intérêt)

Les caisses de retraite peuvent assurer le taux actuels des rentes

Les assureurs privés qui officient et gèrent des caisses de pension devraient raisonnablement avoir les moyens d'assurer le taux de rente actuellement en vigueur. Si effectivement ils accusent un baisse de rendement dans la gestion des fonds, ils pourraient être beaucoup moins gourmande dans la facturation des frais de gestion. Par compairaison, les caisses publiques et privées d'AVS prélèvent env. 3 % de frais de gestion sur le montant des primes encaissées alors que chez les assureurs privés ces coûts atteignent les 13 % de primes encaissées.. et les tâches de gestion peuvent se comparer. Alors qu'ils réduisent leur appétit et oreiller de paresse pour le bien des assurés. Avec mes meilleures salutations. L. Bétrisey, Anzère

Voir tous les commentaires (1)
(50% d'intérêt)

lobby des assurances??

Le campagne en faveur du "oui" pour abaisser le taux, présenté comme étant d'intérêt général pour sauver le LPP, a pourtant été principalement financé par des énormes entreprises privées d'assurance. Quel est le montant annuel des dons de ces groupes d'assurance aux partis politiques favorable à cette baisse de taux?

(50% d'intérêt)

Retraites : abaisser le taux de conversion ?

Qu'y a--t-il de vrai dans les annonces qui fleurissent en ce moment et qui déclarent que pour payer les rentes des retraités actuels on ponctionne 600 millions chez les actifs ? M. Darbellay dira oui et M. Levrat dira non. Qui croire ?

(50% d'intérêt)

taux de conversion

Je trouve énorme que les assurances de prévoyance osent demander encore une réduction du taux de conversion après avoir engrangé pendant une vingtaine d'années des bénéfices non répartis puisque le taux fixé par le conseil fédéral était bloqué à 4 % alors que celui du marché était plutôt à 8 %.

Voir tous les commentaires (2)
(50% d'intérêt)

600 millions en fumée

L'argent mis de côté dans le 2ème pilier est distribué trop rapidement et ne suffit pas à couvrir toute la durée de la retraite. On puise dans l'épargne des actifs pour combler les trous ainsi créés. Chaque année, 600 millions partent en fumée. Il est nécessaire et urgent de faire en sorte que la rente dure autant que la retraite.

(Aucun vote pour l'instant)

Soyons raisonnables…

Les problèmes du 2e pilier sont dus à l'allongement de l'espérance de vie. Il est urgent de distribuer l'avoir-vieillesse sur une plus longue période. Sinon, les caisses de pension devront prendre des risques inconsidérés avec votre argent...

(50% d'intérêt)

Faites marcher votre calculette

Selon les propos de Marc Chuard, de l'Association suisse d assurances (ASA), ce matin dans Le Temps, l accroissement de la longévité est de environ un mois et demi par an, ce qui n est pas contestable. Toutefois, un simple calcul permet de constater qu une baisse de 0.1 du taux de conversion suffit à prolonger une rente, issue d un même capital, durant un peu plus de 6 mois. Pourquoi alors demander une baisse de 0.4 alors que le taux doit être revu tous les 5 ans, et surtout que la prolongation de la durée de vie est censée avoir déjà été prise en compte lors de la première baisse entamée en 2005?

Voir tous les commentaires (1)